accueil

Encore une belle rencontre… L’adoptant de Calypso (ex Litchy) nous donne de ses nouvelles

Posté le 16 décembre 2015 | Par : | Catégorie : Actualités,Nos anciens pensionnaires | 2 Commentaires

Calypso (ex Litchy) a été trouvé dans le Morbihan en piteux état par une de nos bénévoles qui l’a ramené avec sa soeur afin de leur offrir une meilleure vie. Après un long moment d’acclimatation, Calypso a rejoint son nouveau foyer il y a quelques semaines.

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4

Calypso chatte adoptée unehistoiredechats bordeaux aquitaine Calypso chatte adoptée unehistoiredechats bordeaux aquitaine Calypso chatte adoptée unehistoiredechats bordeaux aquitaine Calypso chatte adoptée unehistoiredechats bordeaux aquitaine

« Voilà déjà plusieurs semaines que Calypso est entrée dans ma vie. Je me souviens du moment où j’ai quitté, avec elle, la maison de la famille qui l’avait recueilli. On m’avait annoncé que, curieusement, il ne lui était encore jamais arrivé de miauler et j’avais alors été invité à les tenir au courant dans le cas où se son se manifesterait. Quelques mètres seulement après avoir fermé la porte derrière moi, ma nouvelle compagne se fit entendre, et je dois admettre qu’à cet instant j’ai ressenti une désagréable sensation, je passais pour celui qui l’enlevait et naissait en moi un sentiment de culpabilité.

Après un trajet relativement calme, j’étais enfin chez moi — et chez elle dorénavant. La grille de la cage à peine ouverte que cette nouvelle locataire filait faire connaissance avec l’arrière du canapé pour de longues minutes qui, à moi, me semblait être une éternité. Vint alors l’heure de se coucher. C’est quand j’entendis le son de ses pattes résonner sur le plancher que la première note d’espoir fit disparaître cette culpabilité qui n’avait cessé de croître jusque là, note d’espoir qui s’est avérée être parfaitement légitime car à cet instant où, sortant de sa cachette et venant me rejoindre pour dormir, la peur qu’elle semblait avoir commença elle aussi à s’effacer.

Elle ne se sentait pas en parfaite sécurité pour autant, je me souviens des débuts où, quand je rentrais du travail, avant même d’avoir pu voir qui passait la porte, elle filait aussi vite que possible dans la première cachette qui se présentait, une période qui aujourd’hui est révolu. Mieux encore, dès mon retour elle attends patiemment que je m’installe pour me venir réclamer les caresses qu’elle n’a pas pu avoir pendant mon absence.
On est en décembre désormais, ça fait plus d’un mois qu’elle m’a rejoins et les choses se sont améliorées bien plus vite que je ne l’aurais imaginé. Plus aucun signe de frayeur — en mon unique présence, il lui arrive effectivement de montrer une certaine méfiance envers certaines autres personnes.

Elle joue, beaucoup, parfois même tant qu’il m’est difficile de travailler sans être embêté toutes les trente secondes ! pour ceux qui avaient eu la chance de la rencontrer aux premières heures — je pense ici à Nathalie et son ami (que je remercie une nouvelle fois, au passage, pour m’avoir permis de faire entrer cette petite dans ma vie !) l’évolution de Calypso est fantastique.

Je pourrais écrire encore de longues lignes à son sujet ; pendant que ces phrases se forment je pense à tout un tas de choses que je pourrais raconter car oui, il faut me croire, des choses à raconter, il y en a beaucoup, mais je risque de perdre mon audience alors je ne m’éterniserai pas !

Dans un registre plus informatif, je préciserai que bien que les premières heures se sont montrées inquiétantes, notamment pour la peur qu’elle éprouvait mais aussi parce qu’elle passait bien peu de temps à manger et boire, après un mois de vie commune toutes ses petites inquiétudes se sont évaporées pour laisser place à une cohabitation à en rendre jaloux plus d’un !

C’est sur ces paroles que se clos ce premier retour sur cette nouvelle vie, avec en prime une Calypso prête à nous faire part de ses talents d’acrobates pour récupérer la balle que je m’apprête à lui lancer ! »

 

 









Commentaires

  • Ian

    23 décembre 2015 à 7:51

    C’est moi qui vous remercie ! 🙂

  • Nath Cazenave

    21 décembre 2015 à 10:41

    Merci Iann pour ces bonnes nouvelles. Ca fait chaud au coeur de voir la belle évolution de Calypso. Je vous souhaite une longue vie ensemble remplie d’amour et de ronrons 🙂

Laisser un commentaire